Imprimer

Bienvenue sur ASDAP

16 jours d’activisme : VERS UNE ELIMINATION TOTALE DES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE


IMG 2232Le monde entier célèbre la journée internationale des 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre qui commence du 25 Novembre au 10 Décembre 2016. L'année 2016 marque le 25e anniversaire de la Campagne des 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre, qui a fait ses débuts en 1991 et est coordonnée par le Centre pour le leadership mondial des femmes (CWGL).
La violence basée sur le genre, appelée aussi « violence sexiste » ou « violence sexospécifique », est un terme générique décrivant les actes préjudiciables commis contre le gré de quelqu’un en se fondant sur les différences établies par la société entre les hommes et les femmes (le genre). Sont concernés tous les actes causant un préjudice ou des souffrances physiques, psychologiques ou sexuelles, la menace de tels actes, la contrainte et d’autres privations de liberté, que ce soit dans la sphère publique ou dans la sphère privée. Compte tenu de l'insécurité et du manque de sûretés associées à l'éducation et sur base des résultats d'un sondage international. Le thème de la Campagne de 16 jours est « De la paix à la maison à la paix dans le monde : une éducation sûre pour tous ! ». Ce thème reconnaît que la discrimination et les inégalités structurelles sont perpétuées dans un cycle de violence interminable même quand les fillettes et les jeunes filles tentent de poursuivre leur scolarité. La violence basée sur le genre pour ce qui est du droit à l'éducation est une menace constante dans les espaces publiques, les écoles et les foyers et nocive pour le droit humain universel à l'éducation. Il nous incombe ainsi de nous concentrer sur cette situation précaire de l'éducation des fillettes et des garçons, des jeunes filles et jeunes hommes cette année par le biais de la Campagne des 16 jours. IMG 2218
Au Mali, on note une prévalence accrue des différentes formes de violences qui font l’objet de peu d’attention (viols, violences domestique, physique, psychologique, rejet/stigmatisation, etc.). Selon la dernière Enquête Démographique et de Santé au Mali de 2013 (EDSM V), le taux de prévalence de l’excision est de 91% chez les femmes de 15 à 49 ans et 69 %) chez les filles de 0-14 ans. Une proportion élevée de femmes (71%) et d’hommes (66%) de 15-49 ans pensent que l’excision est une pratique exigée par la religion et que par conséquent il faut la perpétuée. Dans le domaine du mariage, selon EDSM V, au Mali les femmes entrent en union à un âge très précoce. Parmi celles dont l’âge est compris entre 25 et 49 ans, sur cinq soit 20% était déjà en union avant 15 ans, 50% avant 18 ans.
Pour sa contribution vers une élimination totale des VGB, l’Association pour le Soutien du Développement des Activités de la Population (ASDAP), célèbre cette édition 2016 à travers son programme Actions Concertées pour l’Amélioration de la Santé de la Reproduction du Droit des Femmes et des Filles dans la région de Ségou (PACASRPDFF) sur financement de l’Ambassade des Pays Bas et tous les partenaires dont le thème est : « pour une paix durable au Mali agissions pour éradiquer les violences faites aux femmes et aux filles dans les familles, au travail et à l’école »

DSC00672
Rappelons que ASDAP est une ONG Malienne de santé publique travaillant sur des questions comme la survie de l’enfant, la planification familiale, la santé sexuelle et reproductive, la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines , la prévention et la prise en charge du VIH/SIDA et des IST, la nutrition, la sécurité alimentaire, la promotion et la protection des droits des enfants, des jeunes et des femmes, le renforcement du système de santé.

DSC00290

Participation

logo PACAS

Partenariat

PC310410

Equité

Nous Contacter

ASDAP
Faladiè, SEMA,
Rue 876, Porte 29, BP : 951
Bamako, Mali

Tél : +223 20 20 27 69
Fax : + 223 20 20 38 41
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.